Les entreprises ont de plus en plus de difficultés à définir une stratégie face à l'explosion des modèles de smartphones. En 2009, les stratégies de marketing mobile étaient centrées sur l'iphone qui possédait un quasimonopole sur le marché des smartphones, réellement utilisés pour se connecter à internet (les téléphones Windows Mobile, Nokia ou Blackberry étant peut utilisés pour d'autres usages que l'email).

En 2010, la donne a changé car l'ensemble des opérateurs ont copié le modèle Apple: ouverture de leurs téléphones aux applications développées par des tiers, écran tactile similaire à celui de l'iphone, navigateur permettant de consulter des sites web ordinaires n'ayant pas été conçu à la base pour une consultation mobile.

En 2010 également, Apple a ouvert le marché des tablettes avec son ipad vendus à 7 millions d'exemplaires en 2010, soit un lancement aussi prometteur que son iphone 2 ans et plus tôt. Google lui a emboité le pas en offrant Android à tous les autres constructeurs de smartphones et d'ordinateurs portables, qui ont tous lancé leur tablette.

Aussi, une entreprise peut légitimement se demander, s'il faut développer:

  1. Un site web mobile
  2. Un site web mobile intégrant une web application (web app)
  3. Des applications pour un ou plusieurs smartphones
    • une application iphone

    • une application Android

    • une application Windows Phone

    • une application Nokia

    • une application Samsung

    • une application BlackBerry

  4. Aucun site dédié ou aucune application

Si certains coûts sont, en théorie, mutualisables (conception, données), la multiplication des développements engendre une multiplication des coûts car le portage d'une application développée pour un smartphone sur un autre est relativement coûteux (5000 à 50000 euros suivant la complexité de l'application).

Si l'entreprise choisit l'option du développement d'une application, elle peut choisir entre une « web app » accessible grâce au navigateur du smartphone, ou une véritable application téléchargeable. Dans ce dernier cas, quels sont les smartphones pour lesquels une application doit être développée (Iphone, Google, Android, Windows Phone...)

Mais, une contrainte supplémentaire s'impose à l'éditeur de l'application, qui peut paraître surprenante, compte tenu de la nature ouverte d'internet, est de savoir si chaque plateforme acceptera d'héberger l'application: Apple est, ainsi, connu pour refuser les applications qui ne répondent pas à ses critères, lesquels peuvent, d'ailleurs, largement évoluer, dans le temps.

Voici une série de questions objectives, qui s'intègrent en amont d'une réflexion stratégique:

1. L'internet mobile présente-t-il un intérêt commercial réel ou présupposé ?

2. Quelle valeur ajoutée le site ou l'application auront-ils pour l'usager ou le client dans un contexte de consultation mobile.

3. Quelle est la part de marché de chaque plateforme ?

Comment se répartit le parc de smartphones installé entre les différentes plateformes et quelles sont les évolutions prévisibles à 2 ans ?

4. Quels sont les plateformes dont les utilisateurs surfent le plus sur le web ?

5. Quels sont les plateformes dont les utilisateurs les plus consommateurs d'applications gratuites ?

6. Quels sont les plateformes dont les utilisateurs achètent le plus d'applications payantes ?

7. Quels sont les plateformes dont les utilisateurs intègrent-ils l'internet mobile dans la préparation de leurs achats en ligne ou hors ligne ?

8. Quels sont les plateformes dont les utilisateurs achètent le plus de produits ecommerce sur leur smartphone ?

9. Quel est le coût de développement de l'application pour chaque plateforme ?

Ce coût dépend de la rapidité des développements et du coût des spécialistes de chaque plateforme (les compétences iphone et Android étant relativemet répandues).

10. La cible de l'entreprise est-elle sur-représentée sur certaines plateforme ?

11. Les concurrents sont-ils plus présents sur certaines plateformes que sur d'autres ?

Contenus connexes

Raphael Richard

Raphaël Richard, spécialiste en référencement naturel, marketing à la performance et eréputation.

Créateur du site

Tribune Libre

Offre d'emploi

L'agence de référencement publie actuellement une offre d'emploi référencement. Passionné à des moteurs de recherche et du SEO, connectez-vous.

eXTReMe Tracker