Secteurs d'activité


S'il est un secteur dont les acteurs n'ont pas été très actifs sur internet, c'est bien la restauration. Ils sont, en partie, passés à côté des opportunités du vieil internet. Il serait dommage qu'ils passent à côté de celles offertes par le marketing mobile.

Il est aujourd’hui certain que la majorité des entreprises basculent progressivement vers la virtualisation de leurs processus de communication. Dans le domaine spécifique de la restauration, les entrepreneurs n’échappent pas à cette règle, dans une démarche visant à accélérer leur travail, acquérir plus de clients et, donc, générer plus de chiffres d’affaires. C'est pourquoi la technologie mobile constitue aujourd’hui un nouveau levier marketing pour les restaurateurs.

Le monde de la finance n'a pas manqué d'être touché par le marketing mobile et les usages sont évolués si rapidement que les smartphones sont devenus des cibles de choix pour les hackers jadis spécialisés dans le phishing.

Alors que le smartphone est devenu un outil privilégié par les consommateurs français, la technologie mobile permet quant à elle aux assureurs d’avancer d’un pas rapide vers le développement de leurs activités. De plus en plus prisé par les acteurs du secteur de l’assurance, ce nouveau canal de la technologie permet aux entreprises de diffuser leurs offres, d’entretenir une relation gagnant-gagnant avec leurs cibles, de fidéliser leurs clients, ainsi que de capter de nouveaux prospects.

S'il est un secteur dont les acteurs n'ont pas été très actifs sur internet, c'est bien la restauration. Ils sont, en partie, passés à côté des opportunités du vieil internet. Ils seraient dommage qu'ils passent à côté de celles offertes par le marketing mobile.

The Wall Street Journal a réussi à trouver un nouveau canal de distribution et une nouvelle source de revenus pour son contenu.

"Le Wall Street Journal dépasse le caps des 200.000 abonnés payants avec accès au quotidien  via des appareils mobiles tels que l'iPad et le kindle d'Amazon.com, rapporte le Wall Street Journal en date du 11 mars 2011, soulignant que 150.000 des 200 000 abonnés l'ont été au cours des 12 derniers mois seulement.

Les produits mobiles du WSJ ont progressé à un rythme soutenu au cours de la dernière année, en dépit de la concurrence des fournisseurs gratuits ou premium de type info ou finance.

Selon Les Hinton, le dirigeant de Dow Jones, la société mère du Wall Street Journal, la migration vers le mobile était «inévitable». Le vrai problème, selon Les Hinton "est d'équilibrer la migration."

«La prolifération actuelle de ces appareils est très rapide. "Ce qui nous a surpris, c'est que les concurrents semblent également être sur une trajectoire parallèle".

Les abonnés de la version mobile du WSJ paient actuellement 3,99 $ par semaine pour accéder à leur quotidien en version tablette.

4 étudiants de la Harvard Business School, lancent un incubateur spécialisée dans l'esante, nommé Rock Health, qui vise à fournir une expertise sur l'esante, des ressources pour le développement de concept liés à l'esante et, in fine, des fonds pour des idées gagnantes.

L'équipe à la base de Rock Health inclut un directeur médical, Nate brut (qui est aussi impliqué dans le projet Doximity), un DAF, Dan Monahan, un directeur de la création, Leslie Ziegler et un directeur général, Halle Tecco.

Aucun mot encore sur l'issue de la réunion la semaine dernière entre les Centers for Medicare, les Medicaid Services, l'American Academy of Dermatology Association, l'American Telemedicine Association. Mais les deux derniers groupes exercent de fortes pressions pour que la sécurité sociale US (CMS), intégrent les remboursement de leurs téléconsultations dans le domaine de la dermatologie fournis. Ils ont déjà envoyé une lettre officielle demandant à la CMS d'inclure la "télédermatologie" dans la liste des «services médicaux» officiels, dans le Manuel de l'assurance-maladie, qui guide les services d'assurance-maladie pouvant être remboursé. Leur argument: les technologies de télémédecine fournissent une résolution suffisamment fine pour permettre, à l'évaluation de la peau du patient.

L'année dernière, dans le premier rapport MobiHealthNews sur les tablettes dans le domaine médical," l'iPad vs les tablettes", le site d'information avait examiné de près l'iPad, qui venait d'être lancé, mais s'était déjà taillé une image dans le monde de la santé. Apparemment, les médecins US ont été interpellé, puisqu'ils semblent avoir commencé à réaliser le potentiel de l'appareil pour redéfinir leur workflow. L'ipad pourrait provoquer une révolution similaire dans le domaine médicale à celle qu'Apple a provoqué dans le domaine de la gestion des informations dans le domaine de l'information grand public que ce soit via l'iphone ou l'ipad.

Lire la suite ici

L'utilisation en plein essor des technologies de l'informatique dans le domaine de santé pourrait augmenter de façon exponentielle avec le lancement demain de l'iPad 2. Selon un nouveau rapport du magazine InformationWeek, «si le lancement d'Apple iPad 2 est une indication de ce qui est prévu pour la santé mobile, alors 2011 promet d'être une année de grande innovation dans le développement des terminaux mobiles et les applications logicielles dédiées à la santé. "

Traduisez: les tablettes de nouvelles génération sont prêtes à révolutionner le secteur de la santé.

Les chercheurs du Children's Hospital de Boston et la Harvard Medical School ont lancé cette semaine un concours pour développer des applications de type "iPhone-like" permettant d'exploiter largement les données stockées dans les dossiers médicaux électroniques (plus largement développés aux US qu'en France). Bien que l'accent soit mis sur les applications Web, le concours financé par le gouvernement américain encourage la soumission pour les tablettes, avec une perspective de meilleure "optimisation pour les petits écrans" tels que les smartphones d'ici l'été. La dotation du concours sera de 5000 $ pour la meilleure application développée d'ici juin 2011, qui sera, par ailleurs, distribuée dans un "App Store", dont le nom n'a pas été dévoilé.

Contenus connexes

Raphael Richard

Raphaël Richard, spécialiste en référencement naturel, marketing à la performance et eréputation.

Créateur du site

Tribune Libre

Offre d'emploi

L'agence de référencement publie actuellement une offre d'emploi référencement. Passionné à des moteurs de recherche et du SEO, connectez-vous.

eXTReMe Tracker